Recoucher avec son ex : êtes vous sur de vouloir souffrir encore ?

Selon la science, recoucher avec son ex est risquer de s’attacher de nouveau et de rouvrir certaines blessures. La faute à certaines hormones responsables de l’attachement affectif…

Les addictologues sont formels : si vous cherchez à raviver la flamme et succomber de nouveau au charme de votre ancienne copine ou ex petit ami, vous réactivez des mécanismes hormonaux désormais bien identifiés et compris par les scientifiques. Notre cerveau est véritablement drogué aux hormones, qui sont des molécules messagères qui existent pour activer certaines actions dans l’organisme. Nous ne sommes pas tous égaux et leurs effets dépendent de notre bagage génétique bien sûr, mais aussi de l’environnement et donc de notre vécu personnel.

L’ocytocine est celle de l’attachement, par excellence. En couple, sa synthèse marche du tonnerre, surtout quand tout fonctionne bien entre les amoureux. Quand on fait l’amour, on a une poussée d’adrénaline pour que le sang circule plus vite et mieux. Les fans de sports extrêmes connaissent bien ce phénomène qui peut rendre accro.

Mais ce n’est pas tout, on fabrique aussi des endorphines, conçues pour calmer et apaiser l’individu. En outre, la dopamine est un neurotransmetteur qui intervient dans le plaisir. Tout ce cocktail chimique constitue une véritable décharge pour le corps, c’est pour ça qu’on se sent si bien en présence de l’être aimé. Mais voilà, si les choses n’ont pas marché la première fois, en recouchant ensemble, on est susceptible de refaire les mêmes erreurs passées. Le sexe ne suffit pas pour tout réparer et il y a d’autres aspects qui peuvent précipiter l’échec encore une fois.